Congo

Les BEMBE

Les Bembe sont matrilinéaires; leur territoire est limitrophe de celui des Bwende et proche du royaume teke.Savorgnan de Brazza fut le premier à le traverser. L’apport kongo est prépondérant dans la culture et les traditions artistiques. des figurines représentent les ancêtres idéalisés, les chasseurs et les prêtres-devins de ces populations villageoises. Les sculptures montrent un certain hiératisme et un grand raffinement. des ingrédients magiques consacrent ces objets, comme chez les Kongo.

Chez les Bembe du plateaude Muyundzi, le culte des ancêtres l’emporte sur tout. Ils reçoivent leur force vitale de leur dieu, Nzambi, et les membres du clan s’adressent à eux lors de leurs intercessions. des sculptures de grande taille, appelées Muzidi, se composent d’une tête en bois et d’un corps couvert de tissus. Ceux-ci privilégient les étoffes teintes à l’indigo, d’autres encore sont rouges, ou encore combinent des morceaux de tissus de coton multicolores. Ces reliquaires funéraires, de couleur sang, ne sont pas sans analogie avec ceux des Bwende, plus petits et souvent teints en blanc.

La sacralisation de ce mannequin géant se fait par des reliques introduites dans la sculpture (os, dents, cheveux, ongles). Une autre facette de ces objets étranges est la position animée des bras et des jambes qui semblent donner vie à la figure qui n’est pas sans rappeler la fonction des marionnettes ancestrales des Fang, des Tshogo et des Lengola.

A côté de ces grandes figures Muzidi, les trompes anthropomorphes liées elles aussi aux funérailles et à l’évocation des ancêtres, sont des sculptures exceptionnelles. Elles sont de taille imposante. Le visage aux yeux en amande, couverts de faïence blanche, à la bouche entrouverte et aux oreilles en arc de cercle, se tourne vers le ciel.

Les statuettes sont petites et variées dans leur position debout, assise ou accroupie. Les emblèmes tenus à la main sont aussi divers: instruments de musique, clochettes, armes. Perles de verre ou éclats de faïence colorent le regard de ces personnages miniatures souvent très soignés.

 

 

*Bibliographie François Neyt, Fleuve CONGO, musée du quai Branly, Fonds Mercator, Anvers